Section 1 : Douces ondulations dans la plaine

Aperçu général des difficultés du parcours: parcours sans difficulté.

Quand on cherche des directions dans une ville, la meilleure solution est toujours de partir de la gare. Que vous partiez de la gare ou du centre-ville, il faut prendre la direction de Soyhières. Si vous avez fait l’étape la veille qui arrive à Delémont, vous n’aurez aucun problème. Il suffit de retourner à la sortie de la ville, en empruntant le même chemin jusqu’au Pont sur la Birse. Si vous ne l’avez pas fait, alors consultez l’étape “Etape 02 : De Laufen à Delémont“.

C’est au Pont de la Birse, là où la Sorne rejoint la Birse que se trouve la bifurcation de la Via Jura 80, partant au nord vers Soyhières/Laufen et au sud vers Courroux/Moutier. Ne prenez pas la direction du Roc de Courroux, à moins que vous soyez un féru d’archéologie. Là, on découvrit les restes d’un habitat datant de l’ère de bronze, avec de belles céramiques.

 

Sur une petite route goudronnée, la Via Jura 80 traverse le site du Colliard, un site protégé et naturel, riche en oiseaux et batraciens. C’est comme toujours dans ces parcs, où on vous annonce de grandes choses.  C’est comme toujours dans ces parcs, où on vous annonce de grandes choses. Vous avez beau aiguiser votre oeil, il n’y a rien que des chênes et des hêtres où poser son regard.

La route  part en direction de Courroux dont on voit rapidement poindre le clocher de l’église. Un panneau rapporte l’importance qu’a eu le fer ici, en fait depuis l’ère de bronze. Mais c’est surtout aux XVIIème et XIXème siècles que la région a connu la prospérité grâce à l’extraction du fer. Courroux tire son nom de “Curtis rufus“ (domaine en terre rouge), en raison de l’abondance du minerai de fer que l’on trouve sur son territoire.

La route rejoint bientôt les premières maisons de Courroux. Dans ces villages, où les paysans n’ont pas encore vendu toutes leurs terres à l’industrie, comme ici à Courroux, où la zone industrielle gagne du terrain tous les jours, la fierté reste dans les insignes gagnés dans les concours de bétail. Dans le canton du Jura, le cheval a plus de suffrages que la vache.

Dans le village coule la Scheulte.
La route traverse le village. Ici, même s’il n’y a aucune mention de la Via Jura 80, il faut suivre la direction de Corcelon/Vicques.

La Via Jura 80 ressort de Courroux en retraversant la Scheulte. Aussitôt, un chemin part à travers prés le long du sous-bois longeant la rivière.

Un peu plus loin, le chemin rejoint une petite route cimentée qui s’en va dans les champs. Quand en Suisse, on dit “route cimentée“,  on voit toujours des subsides généreux distribués aux paysans. Tant mieux pour eux et leurs tracteurs, qui ne s’enlisent pas tous les dix mètres.

Cliquez ici pour continuer l’étape sur le tronçon suivant. Avant

 

ou encore revenir sur  la page initiale de la présentation de l’étapeRetour