Etape 9: De Wattenwil à Schwarzenburg

La via Jacobi va bientôt quitte la Suisse allemande

 

Ayant fait les parcours du Chemin de Compostelle plusieurs fois, nous avons privilégié les parcours faits par temps clair. Mais, changeons un peu. La pluie a aussi son charme et les paysages changent. « Pluie du matin n’arrête pas le pèlerin », c’est un dicton bien connu. Lorsque nous avons effectué cette étape, la pluie était abondante, à presque ne plus voir le chemin. Il est dès lors difficile de présenter des images où l’objectif n’est plus qu’une grande goutte d’eau. Aussi avons-nous refait certaines portions du parcours par un jour moins chargé de nuages. Vous aurez donc le sentiment de vivre dans un univers étrange, parcourant un même paysage dans des climats bien différents, mais cela ne change rien au message, qui est de commenter et montrer le parcours. Chantons sous la pluie !

 

Les dénivelés (+588 mètres/-392 mètres) sont assez importants pour une étape relativement courte. Mais les pentes les plus exigeantes sont réparties tout au long de la journée. Il y a d’abord la montée initiale au dessus de Wattenwil, la plus pénible d’entre elles. Moins demandante est la longue montée de Riggisberg à Rüeggisberg. Et puis, le chemin se tord beaucoup en montée dans les sous-bois après avoir traversé la Schwarzwasser, et juste avant d’arriver au terme de l’étape. Les descentes ne posent pas de difficulté particulière.

Les routes, à leur habitude, dominent encore les chemins dans la nature:

 

  • Goudron: 12. 8 km
  • Chemins: 8.1 km

Dans ce guide, le trajet est divisé en petites sections. Pour chacune, vous aurez de l’information sur les dénivelés, les types de chemins ou de routes rencontrés, ou sur les logements.

Si votre intérêt est dirigé vers le tracé, les dénivelés, les types de chemins ou de routes rencontrés, cliquez sur:

Cliquez ici pour Etape 9: Parcours Avant

Si vous préférez trouver des renseignements sur les logements, alors ouvrez:

 

Cliquez ici pour Etape 9: Logements Avant