Etape 3: De Wattwil à Rapperswil

Rapperswil, le petit bijou au bord du lac de Zürich

 

Aujourd’hui, le chemin, par monts et par vaux, quitte progressivement le Toggenburg pour descendre sur le lac de Zürich, à Rapperswil, à la fois au bout du lac et du canton de St Gall. Demain, nous irons dans le canton de Schwyz de l’autre côté du lac.

« Le suisse trait sa vache et vit heureux » a dit Victor Hugo. C’est vrai, la Suisse est un pays de prés, les surfaces agricoles se prêtant mieux à être exploitées comme prairies qu’à être cultivées. La terre est rarement riche et plus de 75% de la surface agricole est constituée de prés et d’alpages. Alors, ici, le chemin se faufile le plus souvent, au milieu des vaches, le long de belles fermes, le plus souvent de bois, sous leurs toits en saillie, leurs fenêtres minuscules à croisillons et parfois même des encorbellements peints ou sculptés. Les fermes sont très souvent isolées, plus rarement regroupées en petits hameaux. Vous allez traverser ce décor dans la première partie de l’étape jusqu’à rejoindre Neuhaus dans la plaine. Vous trouverez dans la région des fromages locaux, non seulement les classiques Emmental et Tilsit, mais aussi des fromages plus corsés comme le toggenburger, des bleus ou les célèbres fromages des Alpes  (Alpkäse).

Lorsque le chemin arrive à Neuhaus, nous entrons dans une région plus peuplée, où les villages se touchent presque jusqu’à Rapperswil. La densité n’est pas si forte, mais le bassin de Rapperswil est assez peuplé, étant donné la proximité de Zürich.  Une bonne solution est de quitter la via Jacobi 4 traditionnelle et de descendre sur le lac de Zürich, puis de longer la berge jusqu’à Rapperswil. Cette berge, étonnamment, est d’un calme absolu, quasi dépourvue de villages. Seul le train y passe de temps en temps.

Les dénivelés (+564 mètres/-773 mètres) sont assez raisonnables pour une étape très longue. La sortie de Wattwil jusqu’à Heid est sévère et les pentes à plus de 15%, voire 25-30% ne sont pas rares. A partir de là, la Via Jacobi redescend vers le lac de Zürich, le long de montagnes russes très acceptables.  Si vous prenez, à Neuhaus, la variante du lac, le chemin suit à plat la berge du lac, après une petite bosse à la sortie de Neuhaus, après la traversée de l’autoroute.

Les cartes de navigation vous donnent les pentes moyennes mesurées sur le tronçon ainsi que les pentes cumulées, positives et négatives, depuis le début de l’étape

Dans cette étape, les parcours sur le goudron sont inférieurs aux  parcours sur les chemins :

  • Goudron : 11.6 km
  • Chemins : 18.4 km

Dans ce guide, le trajet est divisé en petites sections. Pour chacune, vous aurez de l’information sur les dénivelés, les types de chemins ou de routes rencontrés, ou sur les logements. Les points d’eau et les possibilités de se restaurer sont indiquées sur les cartes.

Si votre intérêt est dirigé vers le tracé, les dénivelés, les types de chemins ou de routes rencontrés, cliquez sur:

Cliquez ici pour Etape 3: Parcours Avant

Si vous préférez trouver des renseignements sur les logements et  les moyens de se restaurer, alors ouvrez:

 

Cliquez ici pour Etape 3: Logements Avant