Section 1: Quelques ondulations avant de gagner le fleuve et la ville.

Aperçu général des difficultés du parcours: parcours sans problème.

Jour de pluie sur Ringgenberg et le lac de Brienz. Mais, on sent que le temps va se lever.

La Via Jacobi quitte Ringgenberg près de l’église sur une petite route qui part là où s’engouffre dans un tunnel le Lucerne-Interlaken Express.

La petite route visite les quartiers de Ringgenberg qui donnent sur le lac.

A la sortie du village, un petit chemin descend en direction du lac dans un sous-bois.  Ici, la pente est assez rude avant de rejoindre la rivière.

Le chemin longe un moment la falaise, à côté de la voie de chemin de fer.

Le chemin arrive bientôt au bout du lac de Brienz, là où l’Aar, une des grandes rivières de Suisse, ressort du lac.

Un pont est jeté sur l’Aar, mais la Via Jacobi n’y va pas. Elle reste sur le côté du fleuve. Mous sommes alors à Goldswil, faubourg d’Interlaken.

La via Jacobi traverse Goldswil sur la berge, passe sous le grand aqueduc, en fait la route qui va vers Brienz. De l’autre côté de la rivière se trouve Interlaken Ost, le nœud ferroviaire de Interlaken.

Le chemin longe alors la berge….

…jusqu’au moment, après que la voie de chemin de fer ne passe de Interlaken Ost à Interlaken West, de se trouver près du grand pont qui permet de gagner le centre de la cité.  De l’autre côté de la rivière se rangent les hôtels de luxe, les uns à côté des autres.

Interlaken, c’est 5.700 habitants. Mais combien de touristes par jour ? Des milliers, sans doute plus. C’est la ville touristique où se pressent surtout les asiatiques et les arabes. Vous pouvez faire le détour par curiosité, si vous êtes intéressé à voir des boutiques de luxe et des grands hôtels.  Il n’y a guère d’autre chose à voir à Interlaken. Par contre, au niveau des balades, c’est une sorte de paradis. De la gare d’Interlaken-Ost partent les trains dans la région de la Jungfrau en direction des stations célèbres de Grindelwald, Lauterbrunnen ou Wengen, avec ses fameuses courses de ski du Lauberhorn. Et puis, avec le restaurant tournant du Schilthorn, il y a par dessus tout la montée à la Petite Scheidegg, en face de l’Eiger, du Mönch et de la Jungfrau, qui se termine à 3’500 mètres par un métro souterrain et un ascenseur jusqu’au Sphinx, un observatoire. Magique, le mot n’est pas trop fort. Mais si vous montez là-haut, vous aurez le sentiment de vous trouver en Asie au milieu des chinois.

A partir du grand pont, un petit chemin goudronné suit la berge, passe devant la piscine, où un petit pont permet de traverser la rivière.

La traversée de Interlaken est assez longue, avec presque 4 kilomètres. Alors, le chemin continue sur la berge. La voie de chemin de fer repasse sur l’autre rive.

Cliquez ici pour continuer l’étape sur le tronçon suivant. Avant

 

ou encore revenir sur  la page initiale de la présentation de l’étapeRetour